L’historique
L’activité vestiaire est vieille comme le Secours Catholique : à la fin de la guerre il s’agissait de vêtir des personnes souffrant du froid.

En 1995, le vestiaire du 17, de la rue des Martyrs de la Résistance à Châlons, animé par une quinzaine de bénévoles, s’avère inadapté pour plusieurs raisons :

  •        Dons en grandes quantités souvent médiocres, pour des locaux devenus trop exigus
  •        Aucune possibilité pour nettoyer, voire réparer les vêtements
  •        Les vêtements étaient donnés rapidement aux nombreux publics demandeurs : « prenez cela, ça va vous aller » 
  •      Les demandeurs, bien reçus, n’avaient pas le choix. On retrouvait, à la sortie, dans le caniveau, les vêtements qui ne plaisaient pas

Dans ce contexte, sachant ce que faisait le Secours Catholique dans d’autres diocèses, le bureau décide de fermer radicalement le vestiaire et le remplacer par une association d’insertion : AITRE : cela veut dire  « Association d’Insertion par le Travail, la Rencontre et l’Echange»*

Le bureau du Secours Catholique décide de déléguer la mise en place et la gestion de l’activité vêtements à Aitre, déclarée au journal officiel du 26 décembre 1996.

*Depuis 2016, le sigle de l’association a changé et signifie maintenant  : Association d’Insertion par le Travail pour Rebondir vers l’Emploi

Aitre est également connue  du grand public sous l’appellation Abi 51.